Toi qui as la clé | Sarah Dessen

0 comments


Ruby, dix-sept ans, s’est toujours débrouillé toute seule depuis toute petite. C’est bien pour cela que quand sa mère part du jour au lendemain de la maison, sans laisser de nouvelles, Ruby relativise et décide de poursuivre sa petite existence  comme si de rien n'était.
Mais c’est sans compter sur l’opiniâtreté de sa grande sœur, Cora, qui décide de lui venir en aide. Un peu forcée de quitter sa maison, elle est installée manu militari chez Cora et son marie Jamie, dans une banlieue bourgeoise, et scolarisée dans la foulée dans un établissement réputé de la ville. 
Après une première fugue manquée dès le premier soir, Ruby décide finalement de jouer le jeu de l’adolescente modèle en attendant ses 18 ans. S’en suit alors une série de rencontres aussi étonnantes les unes que les autres, notamment celle avec Ben, son beau voisin, champion local de natation, qui sous son air imperturbable cache un contexte familial violent et un profond mal-être. Ainsi que d’autres âmes vagabondes, comme Olivia, revêche au possible mais dotée d’un cœur immense et Gervais, jeune surdoué de neuf ans qui partage son temps entre le lycée et l’université et qui malgré son jeune âge, révèle au fil du roman une grande sensibilité et beaucoup de générosité. 
A leur contact, Ruby va apprendre et donner plus qu’elle n’aurait pu avant, et surtout comprendre qu’une famille peut avoir un sens plus large que ce qu’elle a toujours pensé. 
Le roman m’a beaucoup ému non seulement par son fil directeur mais aussi par son lot de personnages attachants et un peu perdus dans leur vie respective, qui m’ont un peu rappelé l’adolescente que j’ai été. 
Ce roman est quelque chose que j’offrirais à ma petite sœur ou ma cousine, qui sortent à peine de cette période ingrate et qui pourrait trouver dans ce livre une raison de croire encore à la force de l’amitié et de la solidarité. 
Stay inspired. 

Post a Comment

EXPRESS YOURSELF, FEEL FREE !

Instagram Feed

© Olivia D. Design by MangoBlogs.